Couverture du numéro 4 de la revue #1257
#1257

Pourquoi et comment mieux comprendre et réfléchir ensemble sur l’intelligence artificielle ?

Cet article est paru dans la rubrique "La question" du numéro 4 de la Revue #1257, que vous pouvez consultez en intégralité ici. Vous avez aussi la possibilité de consulter la version papier de la Revue, à disposition dans tous les centres de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Les systèmes d’intelligence artificielle sont désormais omniprésents dans nos vies. À l’heure où ces derniers vont prochainement être encadrés au niveau européen, les recherches sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle n’en sont qu’à leur prémisse…

La création de l’Observatoire de l’Intelligence artificielle de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne doit permettre de proposer une approche réflexive et interdisciplinaire sur les systèmes d'intelligence artificielle.

Démystifier l’intelligence artificielle  

Le terme d’intelligence artificielle (IA) est chargé aujourd'hui d'une large polysémie. Dans l’imaginaire collectif, il est souvent associé aux robots humanoïdes, à une intelligence supérieure à celle de l'humain. Pourtant, les systèmes d’intelligence artificielle ne sont ni plus ni moins que des procédés logiques et automatisés reposant généralement sur un algorithme et en mesure de réaliser des tâches bien définies à l’image de la reconnaissance automatique d’images ou encore aux agents conversationnels. Ils existent depuis la création même de l'informatique, comme en témoignent les travaux de Turing ou Von Neumann.

Il est important d'œuvrer à la démystification des discours et d’aborder autrement et réellement l'intelligence artificielle. Cela passe par la compréhension de ces systèmes et nécessite de rester en prise avec leurs évolutions. Ainsi, l’Observatoire de l'Intelligence Artificielle de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne se donne pour objectifs de partager les actualités en la matière, de proposer des veilles informationnelles et scientifiques ou encore des entretiens avec des personnalités, des chercheurs évoluant en ce domaine, ainsi que de promouvoir de nouveaux projets de recherche interdisciplinaire sur le sujet à la fois dans et hors de notre université. Par ailleurs, il est essentiel de former nos étudiants et d’initier le public à ces techniques et leurs enjeux sociaux et sociétaux. Dans ce cadre et afin de mieux comprendre l’intelligence artificielle et ses conséquences sur la société, l’Observatoire a permis de contribuer au MOOC intitulé “AI in society” avec les Universités d’Helsinki, d’Édimbourg et la Complutense de Madrid dans le cadre de l’alliance UNA Europa.  

Éclairer sur les enjeux de l’intelligence artificielle est nécessaire dans la mesure où celle-ci peut produire des bénéfices socio-économiques, sans doute,  mais plus largement c’est aussi parce qu’elle peut être à l’origine de nouveaux risques, de conséquences négatives pour les personnes ou la société. Ainsi, l’intelligence artificielle présente des enjeux scientifiques, économiques mais aussi citoyens. C’est la raison pour laquelle il est important de « donner un sens à l’intelligence artificielle »1 et de « permettre à l’homme de garder la main »2. Cela implique également d’encadrer les systèmes d’intelligence artificielle. 

Penser l’encadrement des systèmes d’intelligence artificielle 

Depuis ces dernières années, de nombreux rapports et avis ont été publiés sur la manière de réglementer et de réguler l’intelligence artificielle. En avril 2021, la Commission européenne a présenté une proposition de règlement dite législation sur l'intelligence artificielle3 et des travaux sont actuellement menés au sein d’un comité sur l’intelligence artificielle du Conseil de l’Europe4

L’une des missions de l'Observatoire est d’éclairer les politiques publiques tant aux niveaux local et régional qu'aux niveaux national et européen et de mener des actions de sensibilisation auprès de nos étudiants et du grand public. Le colloque inaugural de l’Observatoire organisé le 22 juin 2022 en amphithéâtre Richelieu a notamment permis de faire le point sur les stratégies française et européenne sur l'intelligence artificielle et sur les réformes en cours. Il a également été l’occasion de mettre en avant la grande richesse des recherches menées sur l’intelligence artificielle au sein de notre Université.  

Porter une approche interdisciplinaire sur les systèmes d’intelligence artificielle 

Une approche interdisciplinaire permet de nourrir plus intensément les réflexions relatives aux impacts de l’intelligence artificielle sur nos vies et sur la société. Cette approche permet aussi d’en cerner plus aisément les enjeux. Opérer des choix de sociétés suppose de considérer du mieux possible un phénomène dans son ensemble, de connaître aussi les moyens d’action qui sont les nôtres. Cette nécessité d’une vision pluri et interdisciplinaire est inscrite dans l’ADN de l’Observatoire de l’Intelligence Artificielle de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. En tant que porteurs du projet, nous venons de différentes disciplines. Ces différences constituent une force qui nous permettra de développer divers projets interdisciplinaires en associant les enseignants-chercheurs des différents domaines de notre Université, tels l’informatique, les mathématiques, l’histoire, le droit, la géographie, la philosophie, l’économie, la gestion, la sociologie ou encore l’art. 

Le site internet de l'Observatoire de l'Intelligence Artificielle de Paris 1 Panthéon-Sorbonne met aussi en avant cette approche pluridisciplinaire. Il représente sa vitrine officielle et propose notamment un annuaire des enseignants-chercheurs de Paris 1 Panthéon-Sorbonne impliqués dans le domaine de l’IA. Il présente également les différentes  formations dispensées au sein de l'Université en un lien avec l’IA. Cela engendrera, nous l’espérons, une émulation dans nos recherches respectives notamment afin que l’intelligence artificielle ne devienne ni l’objet de craintes injustifiées ni de révérences aveugles. 

1 Selon la formule présente dans le rapport dit Villani : Mission Villani, « Donner un sens à l’intelligence artificielle : pour une stratégie nationale et européenne », rapport de mars 2018.

2 CNIL, « Comment permettre à l’homme de garder la main ? Les enjeux éthiques des algorithmes et de l’intelligence artificielle », rapport de décembre 2017.

3 Proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil établissant des règles harmonisées concernant l'intelligence artificielle (Législation sur l'intelligence artificielle) et modifiant certains actes législatifs de l'Union, COM/2021/206 final, avril 2021.

4 Conseil de l'Europe, comité sur l'intelligence artificielle : https://www.coe.int/fr/web/artificial-intelligence/home

Célia Zolynski, Pr. de droit privé, Alain Celisse, Pr. de mathématiques appliquées et Stéphane Lamassé, MCF en histoire