Intelligence artificielle & intelligence humaine

Regards croisés entre des philosophes, des psychanalystes et des gestionnaires sur l’Intelligence Artifificielle

L’intelligence Artificielle investit toutes les activités économiques, accélère les processus d’innovation, change les modes de production, transforme les organisations et bouleverse les relations sociales, mais elle oblige également à revisiter certaines théories -sinon certains paradigmes – qui fondent plusieurs disciplines scientifiques, comme le management, mais aussi, la philosophie, la sociologie, la psychologie et la psychanalyse. Si l’IA contribue à créer de la valeur socio-économique, elle engendre parallèlement des externalités négatives - et notamment des peurs collectives et individuelles – dont le traitement requiert un encadrement de l’IA et à l’accès à une « maturité algorithmique ». Les philosophes, les psychanalystes et les gestionnaires ont pour rôles d’identifier et d’analyser les origines et les effets des biais perceptuels, émotionnels et cognitifs affectant les différents acteurs et sujets de l’IA, mais il leur revient également d’anticiper les effets des avancées de l’IA sur les consciences et les inconscients des sujets impliqués dans la société digitale. La recherche d’une IA éthique repose sur le traitement des biais algorithmiques, d’origine essentiellement humaine, mais surtout, sur la responsabilisation de tous les acteurs de la chaine de l’IA, qui implique la mesure et la correction des impacts négatifs individuels et collectifs de son déploiement. Les regards croisés entre les chercheurs et les experts présentés dans cet ouvrage, s’efforcent de répondre à cet impératif de la société post-moderne. Face à l’étendue et à la fertilité du champ de connaissances dédiées à l’IA, les organisateurs du colloque organisé les 25 et 26 novembre 2021 par l’Institut Psychanalyse et Management et l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (UFR et IAE), ont retenu les contributions de 17 philosophes, psychanalystes et gestionnaires, qui ont soulevé des problématiques encore peu ou pas traitées dans la littérature consacrée à l’IA.

Les contributeurs : Odile Bellanguez, Daniel Bonnet, Jean-Claude Casalegno, Laurence Devillers, Emmanuel Diet, Marianne Dournaux, Christine Dugouin-Clément, Alexeï Grinbaum, Éric Lacombe, Jean-Paul Lafrance, Hubert Landier, Jean-Bernard Mateu, Maria Mercanti Guerin, Jeanne Mouton, Jean-Jacques Pluchart, Annick Schott, Françoise Soulié-Fogelman.